Est-il possible d’admettre dans un type J, 2 zones J10 recoupées par plusieurs J12 (2 par aile et 6 ailes) autour d’un noyau central avec 1 seul escalier par aile et 2 ascenseurs dans le noyau central ? 1 seul ascenseur par J10 soit 2 par niveau. 1 seul escalier par aile, soit une zone J12 sur 2 sans escalier. Ma question est, doit-on attendre 1 ascenseur (et 1 escalier) par J12 ou par J10 ? La notion de ne pas transiter par une zone sinistrée pour accéder à un escalier et ou un ascenseur est-elle celle en rapport à la J10 ou à la J12 ? Je crois comprendre qu’il s’agit de J10.

Dans un établissement ERP classé en type L de 1ère catégorie, une salle évènementielle à dominante sportive, l’enceinte autour de l’aire d’évolution, est composée de deux anneaux séparés par un déambulatoire de distribution entre gradins bas et gradins hauts. ‐ Un anneau bas de 5 rangs de gradins fixes tout autour de l’air d’évolution (en béton avec sièges rapportés) ‐ Un anneau haut de 4 rangs de gradins fixes sur tout le pourtour de la salle (en béton avec sièges rapportés). Pour accéder du déambulatoire à l’anneau haut, sont prévus 8 escaliers non encloisonnés en bois, (hauteur inférieure à 8 m), lamellé collé de forte épaisseur, limon formant garde-corps, sans contremarches. Ces escaliers non encloisonnés doivent-ils être stables au feu ? 

Dans un ERP de 4ème catégorie (établissement scolaire construit avant 1996) est-il possible que les issues de secours soient déverrouillées tous les jours par les professeurs avant le début des cours, et refermées ensuite ? Sachant que ces issues sont fermées à clefs (pas de boutons moletés ou autre système qui permettrait une ouverture sans la clef). De plus, du personnel technique peut être amené à travailler dans ces salles, sans pour autant détenir les clefs des issues de secours. 

Cabinet paramédical et sécurité incendie J’exerce bientôt en libéral dans une maison plain-pied de 80m2 avec 3 collègues. Il y a 3 bureaux desservis par un petit couloir, cuisine partie privative et salle d’attente à l’entrée. Nous ne recevrons pas plus de 3 personnes en même temps et bien sûr nous avons fait les démarches pour habiliter cette maison en ERP, c’est chose faite. Quelles sont les normes sécurité que nous devons obligatoirement mettre en place ? Un BAES suffit-il dans l’entrée donnant sur une porte vitrée pour évacuation ? Et est-ce à notre charge en tant que locataires ou à la charge du propriétaire qui nous a loué et autorisé à nous installer en tant que cabinet paramédical ? 

Nous sommes une association qui anime un village. Pour Noël nous avons eu à notre disposition une grange faisant partie d’une habitation privée afin de réaliser la grange du père Noël. (Décoration sur le thème de Noël, père Noël qui raconte des histoires avec illuminations de sapins). Nous allons accueillir du public pendants 6 jours. Notre maire nous dit que le fait que nous recevions du public nous sommes « ERP » donc nous devons monter un dossier avec visite de sécurité. Sommes nous vraiment considérés comme ERP ? 

Dans un ERP de type M de 1ère catégorie pouvant accueillir 6500 personnes, le service est composé d’un SSIAP 2, six SSIAP 1 en roulement et un ADS (agent de sécurité). L’ADS ne veut plus participer à aucune tâche de contrôle ou test hebdomadaire incendie (essais Sprinkler, ronde, contrôle extincteur etc..) (mais il est formé et a déjà fait ce travail) Question 1 : peut-on l’obliger à les refaire au même stade que le reste de l’équipe ? Question 2 : les autres agents (SSIAP) peuvent eux aussi arrêter d’exécuter ces tâches vues que l’ADS ne fait rien ? Question 3 : L’ADS prend son poste au pc pour la vidéo vu qu’il ne fait plus d’incendie pouvons-nous lui refuser ce poste ? au vu du SSI A et CMSI, présent et à gérer ou manipuler en cas d’alarme ? sachant qu’il met le SSI en veille restreinte constamment quand il prend son poste au PC. 

Dans un ICPE, nous avons fabriqué des portes extérieures de 2.50/3.25 m de haut en bois massif sur bâtis bois exotique avec ferme porte, en tout point conformes au révérenciel de classement EI30 et je souhaiterais connaitre le moyen de justifier la tenue au feu autre que par un PV. (Par exemple, une attestation de conformité que nous établirions, ou attestation de qualité).  

Nous venons de réaliser une pose de 4 assises dissociées qui reçoivent du public  » établissement type P bowling ». Nous avons transmis les PV feu des matériaux qui composent les assises « Mousse M4 / tissus M1/panneau structure M1 ». Aujourd’hui, on nous demande une fiche technique/PV qui stipule que nos assises dissociées sont redevables des dispositions de l’article AM18. Nous réalisons des assises dans divers établissements et c’est la première fois que l’on a cette demande.