Pour un immeuble d’habitation collective possédant plusieurs allées dont certaines sont inoccupées (en attente de réhabilitation), est-il possible de condamner les lanterneaux de désenfumage des cages d’escaliers pour limiter les risques d’intrusion dans les allées inoccupées ? A quelle règlementation incendie sont soumises ces allées inoccupées ?

J’entends par allée, une adresse postale d’un bâtiment correspondant à une entrée dédiée. Prenons l’exemple d’un bâtiment monobloc avec 3 adresses correspondant à 3 entrées différentes avec cages d’escalier et ascenseurs dédiés. Il n’y a pas d’interconnexion entre ces allées dans les étages, mais les garages en sous-sol sont communs. Une seule de ces allées est occupée, les deux autres sont inoccupées avec les portes d’accès condamnés et fluides coupés. Est-il possible de condamner les lanterneaux de désenfumage des cages d’escaliers des allées inoccupées pour limiter les risques d’intrusion ? A quelle règlementation incendie sont soumises ces allées inoccupées ?

Le blog comprend qu’il s’agit de bâtiments inoccupés pour lesquels vous souhaitez condamner les exutoires ou ouvrants de désenfumage. 

Les corps de bâtiment inoccupés ne relèvent d’aucune disposition réglementaire applicable en matière de sécurité incendie. Ils relèvent de la responsabilité des propriétaires.

Le lecteur est informé que la réponse donnée ci-dessus l’est uniquement à titre consultatif.