J’ai une maison ancienne avec une cheminée à foyer ouvert. Le conduit a été refait il y a 10 ans environ par chemisage. Nous effectuons chaque année un ramonage par un professionnel. Mais suite à un doute sur la qualité de la prestation j’ai fait part de mes remarques à l’entreprise (ramonage en 10 minutes, pas d’aspirateur, pas de hérisson,  ….). L’entreprise mécontente de mes remarques m’a indiqué mettre une non-conformité car je n’ai pas d’arrivée d’air ni de chapeau. Cela n’a jamais été remarqué depuis 4 ans qu’ils font l’entretien. La cheminée est utilisée uniquement pour agrément et de façon occasionnelle. Elle est située dans une pièce de 50 mètres carrés sur 6 mètres de hauteur. Ma question est de savoir si l’entreprise a raison d’émettre un constat de non-conformité pour l’absence d’arrivée d’air et de chapeau ? Auquel cas je vais bien entendu réaliser les travaux mais j’ai un doute.  

Nous rénovons une maison ancienne. Nous allons faire installer un petit poêle à buches dans la cheminée ouverte existante. Le conduit de cheminée sera tubé. L’entreprise nous demande de faire des travaux modificatifs dans les combles perdus avant de poser et garantir l’installation. En effet, il ne faudrait aucun matériau combustible à moins de 8 cm du conduit de cheminée. Or il y a 2 chevrons de 60X80 mm environ à moins de ces 8 cm, qui servent de support à la zinguerie de l’abergement de la souche en toiture. Ils ne portent pas les tuiles. Nous sommes réticents à enlever ces chevrons (pour les remplacer par des profils métalliques) par crainte de créer des problèmes d’étanchéité dans cette partie de toiture peu accessible. Le conduit de cheminée dans les combles est construit en briques plates et mortier. Serait-il possible de résoudre ce problème soit en encoffrant les 2 chevrons avec du plâtre Coupe-feu (projeté ou en plaques) soit en doublant tout le conduit de cheminée en plaques de plâtre CF 1h ou 2 H ? Si oui, sur quels articles se baser pour démontrer à l’entreprise que cette solution est acceptable ? 

Sur une école nous installons un système de pompe à chaleur par géothermie, dans un local technique ne donnant que sur l’extérieur mais accolé à cette école. Il n’y aura plus de chaudière gaz. Quelle est la réglementation incendie à appliquer pour ce local ? Considère-t-on que nous sommes dans un ERP (ou à proximité immédiate) ? Doit-on appliquer les mêmes règles qu’en chaufferie classique sachant qu’il n’y a pas de combustible ? Considère-t-on ce local comme un local technique sans risque spécifique ? Du coup, doit-on être coupe-feu et/ou pare-flamme et si oui combien de temps ?