J’aménage un office notarial (en rdc et R+1) dans un bâtiment existant. L’office accueille 34 personnes (public et personnel). Dans ce même bâtiment existe un logement (rdc et r+1) qui est donc accolé à l’office notarial.
Un plancher intermédiaire est crée pour l’office, il est à environ 2,80m du sol du rez-de-chaussée.
Ce bâtiment est composé d’une structure métallique (portiques et charpente du toit) et de façades en parpaings. Les profilés de la charpente sont sur la longueur du bâtiment, les profilés présents dans l’office notarial se poursuivent donc dans la partie logement.
Quelles dispositions sont à prendre concernant cette charpente ? Puis-je simplement mettre en place un faux-plafond coupe-feu sous les profilés de la charpente ? Dois-je également encoffrer les portiques ?

Mon frère et moi souhaitons ouvrir une aire de jeux intérieure avec structures tubulaires géantes et circuit de kart électrique, dédiée aux enfants de moins de 12 ans dans un hangar carré de 360m2 à 400m2 (L20mxl20xH6) pouvant accueillir simultanément 100 personnes maximum. Le hangar à simple RDC disposera d’une double porte avec sas d’entrée et d’une porte de secours sur l’un des murs perpendiculaires à l’entrée. Nous avons aussi prévu des fenêtres des deux côtés du hangar. Le plan initial est en cours de vérification et de validation par un architecte. Nous aimerions savoir exactement dans quelle catégorie ERP nous dépendons.  

Pour une discothèque, l’arrêté du7 juillet 1983 modifié, précise dans son article P24 : § 1. Des cendriers, en nombre suffisant, doivent être judicieusement répartis dans les salles et les dégagements accessibles au public. La loi Évin du 10 janvier 1991, ainsi que son décret d’application du 29 mai 1992, ont posé le principe de l’interdiction totale de fumer en ERP notamment. Pouvez-vous me confirmer que le P24§1 n’est plus en vigueur ?