Un ERT de moins de 20 personnes et datant d’avant les années 1990 comporte un étage. L’escalier qui mène à cet étage n’est pas encloisonné. En cas d’incendie au RDC, les fumées empêcheraient les agents du 1er d’évacuer en toute sécurité. Question : l’escalier doit-il être encloisonné ? L’employeur doit il en tout état de cause garantir la sécurité de ses agents ? 

Notre établissement va être transformé en traiteur avec aménagement: – d’un magasin, ERP, moins de 30 m2, moins de 10 clients présents simultanément – et aménagement d’un laboratoire traiteur/pâtisserie de 50m2 (ERT) avec une puissance installée supérieure à 20KW. Dans ce laboratoire de cuisine (ERT) il n’y aura jamais plus de 3 personnes y travaillant en même temps. Faut-il équiper le passage entre le magasin et le laboratoire cuisine d’une porte coup feu ? Dans ce cas précis, la législation concernant les portes coupe-feu me semble assez floue.